Toutes les couleurs du Sénégal

Mon père est Wolof, mais ma maman est Toucouleur. C’est une des choses qui me rend très fière du Sénégal, c’est qu’il y a beaucoup d’ethnies, mais qu’elles ne sont font pas la guerre, et on se marie très facilement entre nous. Entre différentes ethnies, et aussi entre différentes religions. Ce qui fait que la religion n’est pas tellement liée à l’ethnie –  enfin pas mal quand même, mais sans intégrisme, nulle part.

C’est vrai, chez nous comme dans toute l’Afrique, c’est important de savoir à quelle ethnie, à quelle tribu, quel village, quelle grande famille appartient quelqu’un. Parce qu’on n’est jamais tout seul en Afrique, on est toujours perçu comme le membre d’un groupe, une petite cellule d’un corps, et aussi parce que tous les groupes sont membres d’un plus grand groupe, le Sénégal (et les pays autour, parce que les frontières, elles sont héritées de la décolonisation, elles ne correspondent pas vraiment aux territoires des différents peuples).

En ce moment, on entend beaucoup parler de guerres, de révoltes, de massacres. Le Sénégal, pour l’instant, est relativement épargné.

Donc mon papa est Wolof. Comme la plupart des Wolofs, il est musulman. Ma maman aussi, mais les Toucouleurs sont un des grands groupes Peuls (mais nous, on dit plutôt les Fula). On dit que les Toucouleurs viennent d’Egypte, ils auraient donc traversé toute l’Afrique. A la différence des autres Peuls, ils sont sédentaires. Ce sont eux, aussi qui ont islamisé le Sénégal.

Ce n’était donc pas trop difficile, le mariage entre ma maman et mon papa. Un peu plus compliqué pour la deuxième épouse de mon papa, elle, elle est catholique, et sérère… C’est plutôt de son côté que ça aurait pu poser problème, mais ici, les prêtres sont raisonnables, et ils ne font pas de problèmes aux femmes catholiques qui épousent des musulmans. Ils acceptent même de faire des mariages polygames avec un mari catholique, alors !

Quand j’étais petite, je ne disais jamais tout ça. La première fois que je l’ai raconté, je me suis fait moquer de moi, on me traitait de crayon de couleur, ça m’a suivie toute l’année ! Je n’habitais pas dans un endroit où il y avait beaucoup d’émigrés, donc c’était facile pour les petits gaulois de se moquer de moi.

Bref, j’ai appris à être discrète. Mais si cela vous intéresse, sachez que “Toucouleurs”, c’est la déformation française du nom du royaume Tekrour… les français n’ont jamais été doués pour les langues, alors prononcer correctement le nom du pays de ma maman, ils ne savaient pas. Je trouve qu’il faut sacrément fourcher sa langue pour passer de Tekrour à Toutcouleur, mais que voulez-vous, quand on conquiert, on ne s’embarrasse pas de linguistique !

Alors les voilà, les couleurs du Sénégal !

Copines à Dakar

En boubou, en foulard ou en petit bustier mode, on est toutes sénégalaises !

(La photo n’est pas de moi, je l’ai trouvée sur Flickr, en Creative Commons, elle est de EmekaB… merci EmekaB de montrer les couleurs du Sénégal !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>